L’Université Laval a annoncé une offre de services et de formation destinée aux organisations publiques et privées. L’Académie de la transformation numérique (ATN), lancée en partenariat avec le gouvernement du Québec vise à permettre aux organisations de relever les défis en lien avec le virage numérique.

L’essence du déploiement consiste à offrir un accompagnement sur mesure personnalisé en lien avec le numérique aux organisations. «Grâce à sa formule personnalisée et à son approche collaborative, l’ATN propose aux organisations de cocréer des parcours d’apprentissage adaptés aux besoins réels de leur personnel», a-t-on expliqué par voie de communiqué, décrivant l’ATN comme «unique en son genre».

L’objectif est donc que les organisations, tout en soutenant leur personnel dans l’apprentissage et l’intégration de compétences, soient en mesure d’assumer un rôle de leader en ce qui a trait au numérique. 

En compagnie d’Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale ainsi que d’Alain Aubut, chef de mission de l’Académie de la transformation numérique, la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’amours, s’est réjouie de l’annonce qui «tombe à point».

«Plusieurs études prévoient qu’entre 30 et 60 % des tâches et emplois actuels sont automatisables au moyen des technologies existantes ou émergentes. Cette révolution numérique engendre une transformation des pratiques organisationnelles, une modification des compétences nécessaires à l’occupation des emplois existants et la création de nouveaux emplois», s’est-elle prononcé.

Mme D’Amours a ajouté que pour anticiper les compétences à venir, il est nécessaire de passer par un arrimage entre la formation, la recherche, les besoins des organisations et l’accompagnement de l’humain.

Des formations pratiques

Les formations, élaborées en collaboration avec des partenaires, sont prévues sous la forme de formules pédagogiques souples et de contenus pratiques. On prévoit que l’ATN abordera des thématiques comme les technologies numériques, l’infonuagique, la sécurité de l’information, l’industrie 4.0, la communication et l’expérience utilisateur, les villes intelligentes et territoires, l’employé numérique, la gestion innovante, l’éthique, puis la société et la gouvernance.

«La transformation numérique amène un changement de culture dans les milieux de travail. Elle demande plus d’ouverture, d’agilité, de collaboration et de partage. Nous posons des gestes concrets pour soutenir l’ensemble des employés de la fonction publique dans cette mouvance. Ainsi, l’ATN permettra de répondre aux besoins de formation pour nos employés, en fédérant l’offre disponible de différents partenaires et en contribuant à la création de formations sur mesure» a ajouté M. Caire.

Comme l’a mentionné Alain Aubut, les organisations touchées par la vague numérique peuvent obtenir plus de détails sur les collaborations possibles au atn.ulaval.ca.