David Rémillard

Invitée par le site web d’in­formation de gauche Rabble. ca, l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) partira en tournée canadienne à compter du 29 septembre pour faire connaître au reste du Canada ses stratégies pour lancer un mouvement de contes­tation social comme celui qu’a connu le Québec au printemps dernier. L’ex-co­porte-parole de l’ASSÉ, Ga­briel Nadeau-Dubois, sera de la partie.

L’information a été confirmée par Ludvic Moquin-Beaudry, attaché de presse pour l’ASSÉ. Nadeau-Dubois sera accom­pagné par Cloé Zawadzki-Turcotte, ex-membre de l’exécutif de l’organisation étudiante.

Cette tournée est financée par le syndicat Communica­tions, Energy and Paperworkers union, la semaine de la justice sociale de l’Université Ryerson de Toronto et l’organisme LeadNow. La CLASSÉ ne débour­sera pas d’argent pour envoyer ses représentants.

Selon Ethan Cox, correspon­dant pour Rabble.ca au Québec, l’objectif de cette tournée, ayant pour thème, Ensemble – bloquons Harper est «d’expliquer au reste du Canada qu’est-ce qui se passe au Québec pour les derniers huit mois». L’ASSÉ aura également pour mandat d’expliquer aux autres organisations leur mode de fonctionnement, c’est-à-dire la démocratie directe.

«Le problème de l’austérité est le même au Québec et au Ca­nada», ajoute M. Cox. La tournée sera en quelque sorte une façon de faire un pont entre le mou­vement étudiant québécois qu’a incarné la CLASSE et le reste du Canada.

La tournée s’amorcera le 29 septembre à London en Ontario et se terminera le 5 octobre à Vancouver.

Gabriel Nadeau-Dubois a démissioné de son rôle de porte-parole de la CLASSÉ en août dernier. L’étudiant en his­toire à l’Université du Québec à Montréal agit toujours à titre de militant. ­