Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

Un petit bureau de poste installé aux Jardins Saint-Roch, des colis qui traversent le Québec et une artiste qui organise harmonieusement le tout pendant deux jours devant les passants. Voilà à quoi a ressemblé le premier projet réalisé par Julie Laurin dans le cadre du bureau de l’a-POST.

La Montréalaise a été la première artiste, cette année, à investir les lieux du bureau de l’a-POST avec son œuvre évolutive. La mission des participants de cette année : réaliser une performance artistique qui se concrétise en l’assemblage d’un monument ou d’une structure de manière évolutive pendant deux jours sur une place publique.

Une petite structure rouge représentant un bureau de poste est donc installée dans différents lieux de la ville de Québec. Adjointe à la programmation de Folie/Culture, Roxane Tremblay-Girard explique que les artistes ont carte blanche, par la suite, dans la manière dont ils investissent les lieux et interagissent avec le public dans ce projet qu’elle qualifie de petite folie.

« Julie Laurin a décidé de distribuer des colis, un peu partout à des gens qui ont des problèmes de santé mentale au Québec et ces personnes ont pour mission d’apporter les colis pour créer la structure. »

Avec une vingtaine de colis qui ont été amenés au cours des deux jours de création, Mme Laurin a inventé une œuvre originale accompagnée d’une mise en scène et de nombreuses discussions avec les passants.

L’artiste québécoise Victoria Stanton prendra le relais du projet en s’installant avec le bureau de poste les 14 et 15 septembre sur le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste. Alexandre Bérubé et ses collaborateurs Maude Arès, Julien Lebargy et Jean-Michel René présenteront la dernière œuvre évolutive les 21 et 22 septembre sur le parvis de l’église Saint-Roch.

Les artistes en arts visuels se sont vus assigner trois lieux publics différents où ils peuvent présenter leurs œuvres qui sont toutes créées à partir du petit bureau de poste. C’est ainsi l’opportunité pour les passants d’observer, sur trois séances, les différents chemins que peuvent prendre des œuvres artistiques à partir de mêmes consignes.

Une thématique, deux missions

La thématique de l’année, « POST », représente l’hégémonie de ce qui est dépassé, désuet et qui invite au désengagement et enferme dans le cynisme. Mme Tremblay-Girard explique que le thème peut se rattacher à des difficultés ressenties en santé mentale. « La post-médication, la post-psyhyatrie. Il y a tout un argumentaire autour du post dans les univers de la santé mentale et aussi des arts. »

Folie/Culture souhaite également, avec ce projet, créer des liens entre les artistes et les passants qui peuvent engendrer des échanges, des productions à la chaîne, des créations collectives, etc.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651