On dirait que les cinq musiciens et les deux emcees du groupe montréalais New Apple Taste ont rempli leur nouvel opus, Abuseum, du maximum de funk et de jazz qu’un album hip-hop pourrait contenir. Contrairement aux sonorités populaires du rap actuel, le trap avec ses lignes de basses caverneuses et qui altèrent les sens, NAT nous propose un électrochoc musical.

La décharge débute dès les premières notes de la pièce d’ouverture, forçant notre esprit à une écoute attentive. Une conscience défaillante n’est pas recommandée pour apprécier Abuseum, vous risqueriez de manquer les prouesses techniques dont font preuve tous les membres du groupe. Il est primordial, ici, de mentionner que l’électronique n’est pas utilisée par les membres de NAT pour réaliser les beats sur lesquels s’amusent les deux emcees. Au lieu des sons d’ordinateur, les membres de NAT privilégient une formule big band, comme l’imposant groupe américain The Roots. Par contre, contrairement au house band de Jimmy Fallon, la bande de NAT sort des sentiers battus du hip-hop traditionnel en y insérant une bonne dose d’expérimentation et de complexité. Le résultat que l’on entend sur Abuseum, c’est des musiciens flirtant avec le jazz fusion, mais qui n’oublient jamais leur premier amour : le funk. Si vous aimez jouer au jeu des comparaisons, on a l’impression que le hip-hop hybride des X-Ray Zebras, et celui de NAT, donnerait une soirée survoltée sur la scène du Pantoum.

Les traits caractéristiques des ambiances sonores d’Abuseum sont maintenant, on l’espère, bien définis ; cependant le dernier opus de New Apple Taste n’est pas qu’instrumental, deux voix s’y époumonent également. Comme les autres membres du groupe, les deux emcees font preuve de qualités techniques flagrantes : un délivré des textes rapide et précis ; et des textes à l’humour savoureux ( un titre : Goodbye Porn Pirates ). Malheureusement, la section instrumentale de New Apple Taste dégage tellement d’ingéniosité et d’énergie que les deux voix peinent parfois à se faire entendre.

En somme, une offrande qui semble être faite pour un voyage musical où de bons écouteurs sont les seuls accessoires dont on aurait besoin, car ils nous permettraient de découvrir des nouveaux détails mélodiques à chaque écoute.

3.5/5
Julien St-Georges