Elliot Maginot présente ici un premier album complet tout en finesse.

Ce qui frappe en premier, ce sont les mélodies. On y décèle rapidement une inspiration à la Bob Dylan. La batterie et les réverbérations sonores viennent ajouter une dimension un peu plus profonde au style acoustique. Entre le folk, le rock et le pop, le style d’Elliot Maginot est recherché tout en étant accessible. De plus, les douze pistes sont très bien agencées, ce qui permet une belle continuité tout au long de l’écoute.

Sauf pour la chanson Le siècle bruyant, qui parle de nature et d’un monde futur, l’album est exclusivement en anglais. C’est fort dommage, puisque cette pièce montre l’excellente maîtrise du français de Maginot. Il aurait été fort intéressant que l’album folk soit bilingue. Espérons que ça soit le cas pour un prochain opus.

Maginot a récemment fait parler de lui dans plusieurs médias pour son vidéoclip de la chanson Young/Old, tourné en format VHS. Celui-ci représente parfaitement l’ambiance de cet album: une musique un peu sombre par les mélodies, mais tout de même remplie d’espoir et de lumière. Bien qu’il ne réinvente pas le genre, il confère une fraîcheur à ses enregistrements qui donne le goût d’en découvrir davantage. L’auteur-compositeur-interprète est une véritable révélation et gagne à être connu du grand public.

Ceux qui aiment le genre de Bon Iver, Milk & Bone ou même les Sœurs Boulay, desquelles il a assuré les premières parties à plusieurs reprises, adoreront et adopteront certainement le style musical d’Elliot Maginot. Un album à écouter sur repeat tout au long de la journée.

Myriam Martin Brochu

4,5/5