La septième édition du festival littéraire Québec en toutes lettres, qui se déroulera du 29 septembre au 9 octobre prochain, se veut une édition noire. Une cinquantaine d’activités y sera proposée sous les thèmes du polar et de la noirceur. Parmi les invités : Chrystine Brouillet, Stanley Péan, Martin Michaud et Gilles Archambault.

Le festival prendra son envol le jeudi 29 septembre au musée de l’Amérique francophone avec une rencontre entre Stanley Péan et Gilles Archambault : À voix basse, les écrivains et le jazz. Leur conversation et la lecture de textes sera accompagnée en musique par un quatuor de jazz.

Puis, le vendredi 30 septembre, au cimetière Saint-Matthew, le dramaturge, comédien et metteur en scène Patric Saucier propose Nuit au cimetière, un parcours d’épouvante. Il récidivera le 4 octobre avec Crimes à la bibliothèque, à la Maison de la littérature. L’équipe du festival promet « deux soirées de frissons ».

Chrystine Brouillet Crédit: Maxyme G. Delisle

Chrystine Brouillet Crédit: Maxyme G. Delisle

Les fans de Maud Graham servis

Les amateurs de l’œuvre de Chrystine Brouillet et de sa célèbre enquêteuse, Maud Graham, seront servis tout au long du festival. Le 1er et 2 octobre, grâce à une collaboration avec la Promenade des écrivains, ils pourront profiter d’une visite commentée des lieux fréquentés dans les romans par l’enquêteuse : Sur la piste de Maud Graham.

Puis, le 6 octobre, au Musée de l’Amérique francophone, ils retrouveront Mme Brouillet aux côtés de Martin Michaud dans le cadre de Modus operandi, où les deux auteurs lèveront le voile sur leur univers dans un entretien entrecoupé de lectures musicales.

Enfin, 30 personnes profiteront d’une rencontre et d’une dégustation des péchés mignons de Maud Graham lors d’une promenade gourmande avec sa créatrice.

Des offres inusitées

Parmi les propositions qui attisent la curiosité, on retrouve celle de l’auteur Rober Racine et de la journaliste Carole Vallières qui proposent un entretien avec un tueur en série : En prison avec SK. La rencontre sera accompagnée par deux musiciens et illustrée par un bédéiste.

Il y a aussi, le 3 octobre, un grand jeu de meurtre et mystère : Adieu Sherlock. Il s’agit d’un parcours créé par le comité des Jeunes Programmateurs à la Maison de la littérature.

Pour conclure en beauté

Pour la dernière fin de semaine du festival, 11 tables rondes auxquelles participeront 20 auteurs du Québec et d’ailleurs se tiendront sous le thème du polar. L’entrée à l’ensemble de celles-ci est gratuite.

La soirée de clôture du 8 octobre proposera, comme chaque année, une série de spectacles avec des tête-à-tête éclairs entre 10 écrivains et leur public. Puis, celui-ci sera invité à prendre part à un rendez-vous clandestin avec un auteur et son univers.

En plus de ces activités, plusieurs autres seront proposées gratuitement dans 15 des bibliothèques de la Ville de Québec. Ateliers jeunesse, films, lectures musicales et expositions seront, entre autres, proposés.

Pour les évènements payants, les billets sont en vente dès maintenant par téléphone : 418-641-6797, en personne à la Maison de la littérature ou par Internet sur quebecentouteslettres.qc.ca. De l’information sur l’ensemble du festival est aussi disponible sur le site.