Avec l’automne vient le retour de Marc Déry sur les planches du Théâtre Petit Champlain jeudi soir dernier, après trois ans partagés entre Zébulon et différents spectacles-hommages, entre autres aux Colocs et aux Beatles. Devant un public survolté et participatif, Déry, très en forme, a livré la marchandise dans un spectacle généreux de près de 2h30 dans lequel se sont mélangés pop, rock et parfois même reggae, style où les explorations sonores des claviers de Vincent Réhel étaient à l’honneur. Si les pièces, plus musclées, du nouvel album Numéro 4 n’ont pas été encore tout à fait adoptées – ça ne saurait cependant tarder –, le plaisir résidait surtout dans la relecture des plus importantes chansons des trois albums précédents et du répertoire de Zébulon (Adrénaline, Marie-Louise). Un spectacle qui a permis de retrouver un Marc Déry heureux et bien dans sa peau, passé maître dans l’art de faire une pop légère mais tendre, plus qu’agréable à écouter et fredonner. À (re)découvrir.

Crédit photo : Arnaud Anciaux