Nouvelles salles de réunion et de travaux d’équipes ; rénovation de l’Amphithéâtre IBM, de la terrasse FIÉSA et des locaux associatifs ; renouvèlement et achat de licences de logiciels à la fine pointe de la technologie ; soutient à différentes initiatives étudiantes (comités, participation à des simulations) : voilà quelques uns des accomplissements récents des étudiant(e)s de la Faculté d’administration, via leur Fonds d’investissements Étudiants – un modèle de fonctionnement unique au Québec.

La Fondation de l’Université Laval, en collaboration avec Impact Campus, vous présente leurs réalisations.

Dans le cadre de la campagne Communauté universitaire qui se tient du 20 février au 28 mai prochain sous le thème Voir grand pour mon université, plus de 200 bénévoles sollicitent des dons auprès des employés du campus pour soutenir l’université et tous ses projets. Dans cet effort collectif pour améliorer notre université, les étudiants jouent un rôle majeur notamment grâce aux FIÉ, un rôle souvent méconnu, « Le FIÉ vise vraiment à offrir un support beaucoup plus grand que ce que la Faculté pourrait faire seule. Si toutes les facultés avaient un fond comme ça, ça les aiderait à se moderniser, à donner envie aux étudiants de rester sur les lieux », souligne l’étudiant en gestion de projets à la maitrise en administration des affaires et président de l’association des participants à la maitrise en administration de l’Université Laval (APMAL), Nathaniel Morin.

« On a une structure mise en place qui nous permet de maximiser le fond », explique quant à elle la présidente de l’association des étudiants en sciences de l’administration (AÉSAL), Marie-Charlotte Hamel. On arrive à avoir de super beaux projets qui nous permettent de dépasser le strict minimum, d’avoir de belles installations. »

Un campus à l’image de ses étudiant(e)s

Bien que l’administration facultaire soutienne ses étudiants à différentes étapes de la réalisation de leur projet, le Fond est principalement géré par des étudiant(e)s, tandis qu’un seul représentant de la Faculté d’administration fait partie du comité. « La soumission de projets passe par les associations étudiantes. Je vais recueillir les projets, les soumettre pour une analyse de l’aspect opérationnel, aider les étudiants avec les soumissions pour les fournisseurs », précise Marie-Charlotte Hamel.

« Quand tu as une cinquantaine de personnes différentes qui soumettent des projets, ça amène des idées originales qui augmentent vraiment la qualité de vie sur le campus », mentionne Nathaniel, en soulignant la diversité de la provenance et de la nature des projets. Ce dernier rappelle aussi que la Faculté d’administration offre un accompagnement essentiel à la réalisation des projets. « L’encadrement offert permet aux étudiants de se sentir supportés par une structure. »

Une expérience de gestion enrichissante

« J’ai toujours aimé m’impliquer. C’est quand même une grosse association étudiante, ça amène son lot de défis », poursuit la présidente de l’AÉSAL, qui regroupe 3800 membres de même que 18 assos et comités.

« Le projet de rénovation du local de l’association, c’était la première fois que je gérais un projet d’un certain montant d’argent, gérer un budget, des fournisseurs, coordonner les travaux de façon à ce que tout se fasse au bon moment. C’est carrément ce qu’on nous apprend dans nos cours », me confirme avec enthousiasme son collègue à la maitrise en administration des affaires.

Cette expérience associative, bien qu’exigeante, est extrêmement formatrice selon les deux étudiants. Les différentes responsabilités et expériences qui viennent avec l’implication étudiante seront des atouts non négligeables une fois sur le marché du travail. « J’ai eu à gérer des situations que beaucoup d’étudiants de 22 ans n’ont jamais eu à gérer dans leur vie », affirme Marie-Charlotte.

« C’est ce que je dis à tous les étudiants : impliquez-vous dans vos associations étudiantes, surtout si vous n’avez pas d’expérience, conclut le président de l’APMAL, Nathaniel Morin. Tu apprends comment gérer des projets, gérer des ressources humaines, agir en tant que gestionnaire. Si tu ne t’impliques pas, comment veux-tu développer ces compétences-là ? »

Des projets inspirants présentés par la Fondation de l’Université Laval.