Par Noémie Rondeau, cheffe de pupitre actualités

Pandémie de COVID-19 : le temps d’écran augmente chez les jeunes

Selon les résultats de l’enquête « La famille numérique » menée par l’Académie de la transformation numérique (ATN), 76% des Québécois de 6 à 17 ans ont vu leur temps d’écran augmenter depuis le début de la pandémie. 40% d’entre eux naviguent sur Internet en moyenne 10 heures par semaine. Il s’agit d’une augmentation de 15 points de pourcentage en l’espace d’un an. Selon Claire Bourget, directrice intelligence d’affaires et recherche marketing à l’ATN, l’assouplissement de l’encadrement parental constitue l’un des facteurs ayant contribué à cette hausse.

COVID-19 : la Capitale-Nationale passe en orange

La région de la Capitale-Nationale a basculé en zone orange le 8 mars dernier. La région métropolitaine de Montréal, qui inclut Montréal, les Laurentides, la Montérégie, Laval et Lanaudière, est désormais en zone rouge avec des mesures d’urgence spéciales. Le premier ministre, François Legault, explique l’origine de cette décision. La présence du variant britannique pourrait mener à une augmentation des cas et des hospitalisations. Les autres régions du Québec ont, quant à elles, basculé en orange.

Journée internationale de la femme

C’est sous le thème « Écoutons les femmes » que s’est déroulée la journée internationale des droits des femme 2021, le 8 mars Actualités dernier. Alors que le contexte pandémique met, plus que jamais, en évidence les inégalités, les femmes et organisations féministes du Québec ont dénoncé les injustices. Le thème « Écoutons les femmes » souligne que les femmes souhaitent la mise en place de mesures concrètes afin de combattre la violence et la pauvreté pour améliorer leurs conditions de travail et de vie, alors que le visuel représente la pluralité de la réalité des femmes et des luttes féministes à tenir.

COVID-19 : déjà un an de pandémie

Le 11 mars dernier, cela faisait exactement un an que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié la COVID-19 de pandémie mondiale. Depuis le déclenchement de la crise, des milliers de personnes ont été atteintes et plusieurs autres en sont décédées. Au Québec, 294 652 personnes ont été infectées par le virus et 10 503 ont perdu la vie. Le 11 mars, la Journée de commémoration nationale en mémoire des victimes a permis de rendre hommage aux victimes de la COVID-19.

COVID-19 : mesurer les effets sur les travailleurs de l’alimentation

Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 octroie une subvention de 2,2 M$ à des chercheurs de l’Université Laval, du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval et de l’Université de Montréal. Avec ce montant, l’équipe suivra, dans les 6 prochains mois, 450 travailleurs et travailleuses de l’alimentation provenant d’épiceries, de restaurants et de bars des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Pour établir une comparaison, un groupe de 150 travailleurs en quincaillerie sera suivi et étudié par l’équipe de chercheurs. Pour le moment, aucune donnée précise n’existe sur le taux d’exposition des travailleurs et la réponse immunitaire face au virus. L’étude permettra de mesurer les effets sur les travailleurs du milieu de l’alimentation. Des échantillons sanguins, après 12 et 24 semaines, seront prélevés afin de déterminer la présence d’anticorps contre le coronavirus et établir la prévalence de l’infection chez les travailleurs et travailleuses de l’alimentation.

Nouvelle chaire de recherche pour les programmes publics

L’Université Laval (UL), en collaboration avec le gouvernement du Québec, lancera prochainement la Chaire en évaluation économique des programmes publics. Ce projet bénéficiera d’une subvention d’un million de dollars sur une période de 5 ans. Cette nouvelle chaire de recherche aura pour objectif de parfaire les méthodes d’évaluation des programmes de l’administration gouvernementale. De plus, elle mettra à contribution des outils technologiques hors du champ de compétences des organismes et ministères.

Retour progressif des loisirs et du sport

Les activités de loisir et de sport ont repris le 26 mars dernier pour l’ensemble des régions du Québec. La population québécoise pouvait désormais participer à des activités en respectant les consignes directives de la santé publique selon le palier d’alerte de sa région. Pour la pratique d’activités extérieures, 12 personnes peuvent participer à une même activité. À l’intérieur, il est possible de participer à une activité à 8 individus. Peu importe la région et le type d’activité, la distanciation physique de deux mètres doit être respectée.

Manifestation mondiale pour la justice climatique

Des manifestations se sont déroulées aux quatre coins de la province pour la justice climatique le 19 mars dernier. À Québec, la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social de la Ville de Québec (CEVES), « Féministes en mouvement de l’Université Laval » (FEMUL) et « Pour un littoral citoyen étaient de la partie ». Les groupes revendiquaient une relance économique juste et verte. Également, ils souhaitent la construction d’un tramway et la mise en place d’un réseau de transport en commun pour desservir adéquatement la ville. Par ailleurs, les groupes réclament l’abandon de plusieurs projets tels que GNL Québec, le 3e lien et le projet Laurentia. Enfin, ils demandent l’application du Plaidoyer citoyen pour littoral Est écologique, social et économique pour les secteurs de Limoilou, Maizerets et Beauport à la place du projet Laurentia. Les mesures du gouvernement sont sujettes à changement.