Karine Lavallée, mère de deux enfants, gravite dans le milieu de la petite enfance depuis près de 17 ans. Il y a maintenant quatre ans, l’éducatrice est retournée sur les bancs d’école, mais cette fois dans un domaine tout autre : le développement durable. De ces deux passions est née Formation VerToi.

C’est son retour à l’université qui l’a inspiré, confie-t-elle. « Dans le cadre de mon baccalauréat, j’ai décidé de prendre un bloc complémentaire axé sur l’éducation à l’environnement. C’est vraiment de là que tout est parti. Je retournais à l’école pour changer de public et je me suis rendu compte qu’il y avait un besoin chez les tout-petits », raconte Karine Lavallée.

Consciente du manque de ressources destinées à l’éducation de la petite enfance sur le concept de développement durable, elle monte sur pied une formation en ligne. Bien que le processus d’écriture a débuté l’an dernier, ce n’est que cet automne, plus précisément à compter du mois d’octobre, que les éducateurs pourront profiter de ce nouvel outil.

Son défi résidait dans l’approche à adopter afin de développer naturellement les bons comportements chez l’enfant, et ce, en lui faisant comprendre les bases du concept de développement durable.

« Je me sers beaucoup d’une approche écopédagogique et d’une approche globale. On doit amener les concepts tout naturellement et les intégrer à son quotidien. Cela peut consister à créer des tableaux de responsabilité, à adapter notre façon de jouer, notamment lorsqu’il est question d’eau », illustre l’étudiante de quatrième année au baccalauréat multidisciplinaire en développement durable.

Éduquer les éducateurs

Formation VerToi est, en premier lieu, destinée aux éducateurs à la petite-enfance, une clientèle que la finissante au baccalauréat en développement durable connaît bien.

Sa première formation, disponible en ligne sous peu, se veut une introduction à l’éducation à l’environnement et au développement durable. On y traite entre autres des valeurs de l’eau et de la gestion et de la diminution des déchets.

Chaque cours est composé d’un forum, de vidéos d’experts et d’un conte pour enfants, une façon ludique d’apprendre à l’enfant.

« Certains concepts sont plus difficiles à comprendre et je crois qu’un conte est un bon élément déclencheur. C’est facile d’amener un sujet avec une histoire. L’enfant est en interaction avec l’adulte, il lui parle et lui pose des questions. C’est plus facile pour lui de se faire une image », soutient la maman de deux jeunes enfants.

Une tonne de projets

Karine Lavallée est loin de manquer de projets. Plusieurs nouvelles formations seront en ligne sous peu. Parmi celles-ci, on note la présence d’un cours sur l’éducation à l’environnement par l’art et d’un autre sur le contact des enfants avec la nature.

Au cours des prochains mois, Karine Lavallée souhaite également rendre accessibles ses formations à tous les adultes qui souhaitent en apprendre plus sur les tout-petits et leur façon d’apprendre.

« Je crois que tout le monde gagnerait à comprendre le développement de l’enfant et comment on peut l’amener à s’amuser en harmonie avec l’environnement qui l’entoure », conclut-elle.