Le projet ADAPT (Arctic Developpement and Adaptation to Permafrost Transition) vise à comprendre les rapports entre les écosystèmes terrestres et aquatiques nordiques pour être en mesure de déterminer les impacts des changements climatiques sur ceux‐ciet sur les populations humaines qui en dépendent, de même que sur les industries qui exploitent des ressources dans ces régions. Il est financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et dispose d’un budget de quatre millions de dollars sur quatre ans.

Warwick F. Vincent, directeur du Centre d’études nordiques et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études des écosystèmes aquatiques et professeur‐chercheurà l’Université Laval, dirigera l’équipe. Cette dernière est composée d'une quinzaine de chercheurs provenant de dix universités canadiennes, experts dans différents domaines. Les scientifiques du projet ADAPT pourront compter sur la collaboration d’autres organisations nationales et internationales. Au final, les chercheurs souhaitent élaborer un cadre de référence du système terrestre arctique, maintenant que les changements climatiques, peu importe leur origine, ont des effets concrets sur l’environnement nordique canadien.

Le projet ADAPT est le premier à obtenir une subvention du programme intitulé «Frontières de la découverte», une initiative du CRSNG qui «cible des priorités nationales et des défis mondiaux en matière de recherche en appuyant quelques projets de recherche transformatrice et intégratrice.»