Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

La région de Charlevoix était l’hôte, le samedi 7 septembre, de la première course colorée dans la région de Québec. Une première course « francophone » pour Color Me Rad, que les organisateurs qualifient de succès.

Des milliers de personnes s’alignaient au premier départ de l’événement samedi dès 10 h 00, et selon Antoine Querry, directeur de la course, il ne faut pas s’en surprendre. « C’est de loin la plus belle place qu’on a eu pour faire une course », a-t-il précisé. Selon lui, les paysages enchanteurs qu’offre le sommet du Massif détonnent des milieux urbains dans lesquels Color Me Rad a été tenu partout au Canada.

L’événement à Québec devait d’ailleurs avoir lieu autour d’ExpoCité au départ, plan qui a été revu en raison des nombreux chantiers de construction. « À ce moment-là, les gens du Massif nous ont contactés pour proposer leur site. Ça cadre parfaitement dans leur programmation du Festival des couleurs », a expliqué Camille Fortier Côté, chargée de projet pour Color Me Rad.

Pour mettre le succès de la course en perspective, quoi de mieux que de se comparer à la métropole québécoise ? « À Montréal, on a eu 15 000 personnes cette année, mais c’était la deuxième édition. L’année passée, à la première édition, on avait eu 4 500 personnes, donc oui on peut dire que la course à Québec a été plus grosse que la course à Montréal », lance M. Querry, sourire en coin.

Un événement pour tous

Parmi les participants se retrouvaient majoritairement des jeunes, mais aussi des parents avec leurs enfants, et même des personnes âgées. « On a fait un gros travail pour dessiner un trajet qui allait convenir à tout le monde », confie le directeur de la course. À certains endroits dans la course, les coureurs avaient le choix entre un chemin plus difficile et un chemin plus facile, quitte à manquer les beaux paysages. « Les gens du Massif ont mis vraiment beaucoup de temps à charrier de la petite pierre pour aller combler les petites crevasses et les trous un peu partout », ajoute Antoine Querry.

L’événement était également très interactif. L’équipe de Color Me Rad était présente dès 8 h 30 pour réveiller et réchauffer les gens, avec des séances de danse et de la musique.

Pourquoi faire la course ?

Les participants parcourent les cinq kilomètres du Color Me Rad aspergés de fécule de maïs colorée mauve, bleue et rose… et en redemandent! Quelques étudiants de l’Université Laval rencontrés sur place ont voulu expliquer pourquoi ils ont choisi de relever le défi. « Une amie en Californie m’en avait parlé, a admis Lamyae Margoum, étudiante en communication publique. Quand j’ai su que ça se faisait à Québec, j’ai saisi l’occasion. C’est une façon très originale d’être actif tout en ayant du plaisir avec les parents ou amis, en plus que c’est pour une bonne cause ». Une partie des profits de l’événement étaient effectivement remis à la Société de leucémie et de lymphone ( SLL ). Les chiffres devraient être disponibles dans les prochaines semaines selon les organisateurs.

Marilou Cloutier, étudiante en rédaction professionnelle à l’Université Laval, évoque des raisons semblables : « Je l’ai d’abord fait pour la cause, ensuite pour avoir du plaisir avec mon groupe d’amies ».

Bref, la course colorée et dynamique risque d’attirer encore plus d’adeptes l’an prochain.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651