Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

En plus de remporter le troisième titre national de son histoire, l’équipe de badminton du Rouge et Or a vu la participation de deux de ses athlètes aux Universiades se confirmer, dimanche, alors que ces derniers ont pris part aux finales du volet individuel du championnat canadien.

Le club de l’Université Laval a disposé de ses éternels rivaux, les Carabins de l’Université de Montréal, pour remporter le volet par équipe du Championnat canadien collégial et universitaire Yonex, qui se tenait au PEPS cette fin de semaine.

La formation composée d’étudiants-athlètes de Québec ne s’est pas laissée ébranler par la défaite de Philippe Guiguère en deux sets face à Paul-Antoine Dostie-Guindon des Carabins, en ouverture de tournoi. En effet, la paire formée de Julien Déry et Simon Jean-Pineault a remporté son match pour effacer le retard du Rouge et Or.

Par la suite, des victoires en double féminin (Anne-Julie Beaulieu / Béatrice Guay) et en double mixte (Virginie Savard / Jean-Patrick Fortin-Cantin) sont venues confirmer le premier rang de l’Université Laval. Ce dernier affrontement s’est décidé au terme de trois sets chaudement disputés.

« On a réalisé, à un moment donné, que tous les espoirs reposaient sur nous. On a tout pris ce qu’on pouvait prendre, et on l’a mis sur le terrain. C’est une fierté incroyable, de gagner pour l’équipe », a indiqué par communiqué de presse Virginie Savard, en marge de la première journée de compétition.

Ce dont l’entraîneur-chef Étienne Couture est le plus fier, c’est la façon dont son équipe a fait face à l’adversité. « C’est une très bonne fin de semaine. Ce qui est satisfaisant pour le volet par équipe, c’est qu’il y a beaucoup d’athlètes qui ont connu l’adversité et qui ont très bien fait. On a bien géré le jeu et l’enjeu qu’il y avait autour », soutient-il.

Direction : le paradis du badminton

La deuxième journée du Championnat canadien collégial et universitaire Yonex était très importante pour les meilleurs athlètes du club, qui prenaient part aux finales du volet individuel du tournoi.

En simple masculin, Philippe Giguère a affronté le double champion national en titre, Jason Ho-Shue de l’Université York, alors qu’en double féminin, Anne-Julie Beaulieu et l’ancienne Lavalloise, Stéphanie Pakenham, se sont mesurées aux favorites Michelle Tong (Université de Toronto) et Josephine Wu (Université de l’Alberta).

Bien que Giguère et Beaulieu n’ont pas été en mesure de remporter leur match, les deux athlètes sont très satisfaits de leur weekend. En plus de repartir avec une médaille d’argent au cou, les deux porte-couleurs du Rouge et Or ont obtenu leur laissez-passer pour les Universiades qui se tiendront à Taipei, en Taiwan, en août prochain.

Un rêve devenu enfin réalité pour Anne-Julie Beaulieu, qui avait raté ses deux dernières chances de participer à cette compétition internationale de haute importance. « C’est vraiment un objectif que j’ai depuis longtemps, dit-elle, visiblement émue. Je suis juste trop contente », renchérit-elle, avant de fondre en larmes.

« Quand ça fait plusieurs fois, tu es plus soulagée que content. De voir ça, c’est vraiment satisfaisant pour l’entraîneur. C’est quelque chose qui vient valider, qui vient te dire que tu as fait du bon travail et qu’il faut que tu continues comme ça », commente l’entraîneur-chef, Étienne Couture.

Pour sa part, Philippe Guigère en était à sa deuxième tentative. À ses dires, sa fin de semaine est tout simplement magique. « [Samedi], on a gagné le championnat canadien par équipe, c’était beaucoup d’émotions. [Dimanche], j’ai atteint mes objectifs en faisant la finale et en me qualifiant pour les Universiades », confie-t-il, fier de sa performance durant le weekend de compétition.

Haute voltige

Les deux étudiants-athlètes sont conscients que le calibre ne sera pas le même que lors du tournoi national présenté à l’Université Laval cette fin de semaine.

« Le tournoi va être très fort. Les pays asiatiques, c’est leur sport national, un peu comme le hockey pour nous. On va essayer de rivaliser contre les équipes de l’Amérique du Nord et celles de l’Europe. C’est tellement de beaux matchs. On apprend beaucoup », explique Anne-Julie.

Pour Philippe, c’est l’occasion de vivre l’expérience d’une vie. « Ce n’est pas un tournoi comme les autres. Au final, tu retrouves toujours les mêmes lignes par terre, les mêmes filets. Ça reste toujours la même chose. Là, il y a quelque chose de plus. C’est comme les Jeux olympiques. Village des athlètes, cérémonie d’ouverture et de fermeture. J’ai vraiment hâte. Je vais me préparer en conséquence », lance-t-il, quelques minutes après la confirmation de sa participation aux Universiades.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660