La nageuse par excellence du circuit universitaire québécois cette année, Geneviève Cantin, se prépare pour sa toute dernière compétition en tant que membre du Rouge et Or.

« C’est un mélange [d’émotions]. Je suis vraiment excitée parce que ça va être ici en avant des amis qui ne peuvent pas venir quand on est à Victoria, et je suis triste parce que [c’est ma dernière compétition] », a-t-elle confié en entrevue avec Impact Campus.

Depuis quelques semaines déjà, la Saguenéenne voit la fin de son parcours universitaire approcher. Les 6 et 7 février, elle a participé à ses dernières courses provinciales avec l’équipe de l’Université Laval. Cette fois, ce sera réellement la fin.

« Ça va me manquer. Courir après des points, l’ambiance, l’équipe. Ça représente gros. Ça englobe plein de choses. Je ne pourrais pas mettre les mots dessus, mais j’ai hâte [à la compétition]. »

L’année dernière, le Championnat universitaire canadien était présenté à Victoria en Colombie-Britannique. Elle avait alors pris le troisième rang au 50 mètres dos et au 100 mètres dos, ainsi que la première position au 200 mètres dos.

Questionnée sur ses objectifs pour la nouvelle édition de cet évènement annuel, l’étudiante en psychologie répond d’abord de terminer en première position à la course du 200 mètres dos, son épreuve de prédilection. « J’ai perdu une fois sur mes cinq années, donc on va essayer de [la] gagner au moins à la maison. »

Infographie : Guillaume Villemaire

Infographie : Guillaume Villemaire

Pour ses trois autres courses, elle vise au moins une place sur le podium, espérant entre autres améliorer sa performance de l’année dernière au 100 mètres dos.

Si ses ambitions pour son dernier tour de piste au PEPS sont grandes, Cantin ne cache pas que ses priorités sont les qualifications des Jeux olympiques de Rio qui auront lieu au début du mois d’avril. C’est pourquoi, l’automne dernier, elle a pris une pause dans son parcours académique. Elle a ainsi pu se concentrer davantage sur l’entraînement « au lieu de me stresser aussi avec l’école ».

Au sommet de son art

À son retour avec le Rouge et Or, durant la période des Fêtes, l’athlète de 25 ans a participé au camp d’entraînement de deux semaines de l’équipe tenu en Martinique. Depuis ce temps, tout roule pour le mieux pour elle.

« Sincèrement, je suis vraiment contente de ce que je fais dans l’eau. Je suis super confiante. Ça dépend des entraînements, mais il y a des jours que je fais [des performances] que je n’ai jamais fait[es]. Donc je suis contente », explique-t-elle.

Geneviève CantinPhoto : Simon Dufresne

Geneviève Cantin
Photo : Simon Dufresne

La vétérane de cinquième année espère que cette lancée se poursuivra jusqu’au début du mois d’avril alors qu’auront lieu les qualifications pour les Jeux olympiques. Elle aimerait représenter le Canada au 200 mètres dos. À cette épreuve, il y a toutefois beaucoup d’appelés et peu d’élus. Pour s’assurer de réaliser son objectif, elle devra remporter la course. « La compétition est tellement relevée qu’ils pourraient quasiment en prendre cinq. C’est ça qui va être dur. »

Afin de compléter sa préparation, elle prendra la direction de la Floride quelque temps après le Championnat universitaire canadien.