Le long weekend de l’Action de grâce marque la fin de la première portion de la saison de football universitaire du RSEQ. Après cinq rencontres, l’heure est au bilan. Le Rouge et Or présente une fiche de quatre victoires et une défaite, ce qui lui vaut le deuxième rang provisoire. Il s’agit de la première fois depuis 2004, année de Coupe Vanier, que les Lavallois ne sont pas en tête de peloton à mi-chemin dans la saison.

Bien que les Carabins de Montréal jouissent d’une meilleure fiche avec cinq victoires et aucune défaite, on ne s’inquiète pas pour autant chez le Rouge et Or. Le revers que les Lavallois ont subie face à cette équipe est déjà loin derrière eux.

« C’est une défaite qu’on ne considère pas vraiment comme une grosse défaite parce qu’on a bien performé. On a bien travaillé ensemble. Il faut bâtir là-dessus et donner notre 100 % à chaque game », indique le joueur de ligne défensive Jean-Simon Roy.

Match décisif

Questionné sur la préparation des athlètes en prévision du match numéro 5 face aux Carabins,  l’entraîneur de la ligne offensive, Carl Brennan, a soutenu que la formule ne change pas, bien que le match soit d’une grande importance.

« On garde la même recette, mais l’intensité est un peu plus au rendez-vous. Montréal, c’est une très bonne équipe qu’on respecte énormément. On focuse plus sur les petits détails. Ce n’est pas une switch qu’on allume quand nos adversaires sont meilleurs », lance-t-il en riant.

Il s’est toutefois réjoui de profiter d’une semaine de congé avant un match de cette importance. Cela permet notamment aux joueurs de corriger quelques lacunes et, surtout, de se reposer physiquement.

« La semaine de congé fait qu’on leur donne un peu de repos. Rendu à la mi-saison, on a tous des petits bobos ici et là. Ça permet de les guérir et de refaire le plein pour le restant de la saison. On veut revenir fort contre Montréal », poursuit l’entraineur.

Ennemis jurés

La rencontre ne sera pas facile à voler aux Carabins pour la troupe dirigée par Glen Constantin. En 2014 et 2015, ces derniers ont gagné quatre des six rencontres opposant les deux formations, dont les deux finales du RSEQ. La défensive des Montréalais a souvent eu raison de la jeune offensive de Québec.

Chose certaine, les joueurs du Rouge et Or ont soif de vengeance et ne s’en laisseront pas imposer. Ils n’ont qu’un seul objectif : ramener la Coupe Dunsmore, qui leur a échappé lors des deux dernières campagnes, et ultimement reconquérir la Coupe Vanier.

« On doit être plus constant. Plus question d’avoir des hauts et des bas, on doit commencer fort pour finir fort. C’est en s’appuyant sur nos bons éléments qu’on va arriver à battre Montréal. On va revenir fort et s’imposer au prochain match », conclut Jean-Simon Roy.