Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 690

 

Malgré la récolte de 32 médailles et l’obtention du premier rang en équipe par huit points chez les femmes et 67 points chez les hommes, c’est sans aucun doute la recrue Dominic Allard qui a retenu l’attention. Son temps de 6,92 secondes à la course de 60 mètres lui a permis de remporter l’épreuve et d’établir le nouveau record du club. C’était la première fois qu’un athlète lavallois réussissait cette distance sous la barre de 
sept secondes.
 
« C’était mon objectif de faire un record du club le plus tôt possible », a souligné l’étudiant en éducation physique. L’ancien des Coubertin de Rimouski a même souligné qu’il tenait à courir cette distance sous les 6,80 secondes. Dominic Allard a également monté sur la plus haute marche du podium après avoir fait un  temps de 36,73 secondes au 300 mètres.
 
L’équipe du 4×800 mètres a, elle aussi, offert une performance à la hauteur. La première position était l’objectif visé par l’équipe et si possible battre le record provincial de 7 minutes 37 secondes. Cet objectif était clairement réalisable. Les quatre coureurs ont réussi à enlever l’or, mais ils devront patienter pour le record, car le chrono s’est arrêté à 7 minutes 41 secondes.
 
Les femmes également en avance
 
Sans devancer leurs plus proches rivales par 67 points, les athlètes féminines ont tout de même réussi à gravir le premier rang au classement général. Myriam Lamontagne a couru la distance de 300 mètres en 44,06 secondes, pour enlever la médaille d’or. Laurence Côté, n’a pu atteindre la plus haute marche du podium, mais a tout de même terminé au second rang, lors de deux épreuves différentes. Le 600 mètres et le relais 4×200 mètres lui ont permis de récolter ses deux médailles.
 
Les deux formations retrouveront leurs adversaires deux autres fois en moins d’un mois, avant les championnats provinciaux qui auront lieu à Sherbrooke, les 25 et 26 février. Les meilleurs athlètes s’envoleront par la suite vers le Manitoba pour les championnats canadiens du 8 au 10 mars.
 
Crédit photo : Marilou Villeneuve

L’année 2011 avait débuté d’une manière inhabituelle pour l’équipe masculine avec une tournée californienne pendant laquelle ils ont goûté à la défaite pour les deux premières fois de la saison en quatre parties.  Même si ces matches ne comptaient pas au classement, les hommes ont démontré qu’il n’y avait pas d’inquiétude à avoir.  Le Rouge et Or a remporté le match contre les anciennes étoiles universitaires en trois manches (25-20, 25-12, 26-24).

Après deux manches remportées sans trop de difficulté, les lavallois ont vu leurs adversaires élever leur jeu d’un cran avec, entre autres, l’entrée sur le terrain de l’ancien des Carabins de Montréal, Dimitri Édouard.  Ses trois attaques marquantes et son puissant bloc en fin de manche, ont permis aux étoiles de croire à leur chance pour quelques instants.  

À quelques occasions durant la partie, les étoiles ont pris les devants, mais l’entraîneur du Rouge et Or a su utiliser ses temps morts de brillante façon.  Ce dernier explique qu’il a tout de même été très satisfait de l’opposition que leur a offerte l’équipe adverse: «Chaque match est important d’ici la fin de la saison et nous devons en tirer profit.»

Sur le terrain, Karl De Grandpré a mené l’équipe avec 11 attaques marquantes et trois blocs.  À plusieurs occasions dans le match, le numéro 4 est revenu avec de gros jeux alors que le Rouge et Or en avait absolument besoin.  Soulignons l’excellente performance du grand numéro 15, Jérémie Lortie avec 10 attaques marquantes et cinq blocs, ainsi que de Frédéric Mondou avec 10 attaques marquantes, un as et cinq blocs.

Domination féminine
Les volleyeuses lavalloises ont battu les Carabins de Montréal en trois manches (25-23, 25-21, 25-18) pour s’emparer seules du premier rang au classement provincial vendredi.  Les joueuses étaient de retour devant leurs partisans pour la première fois de l’année, et elles ne les ont pas déçues.  Suivant le rythme de leurs excellentes attaquantes en puissance, le Rouge et Or a défait les représentantes de McGill en quatre manches (25-21, 25-17, 21-25, 25-11).

Lors de la troisième manche, les joueuses de Québec ont semblé croire que le match était déjà acquis, tandis que McGill croyait toujours en ses chances; c’est ce qui en explique la perte, selon l’entraîneur chef Alain Pelletier.  Les Lavalloises ont cependant rapidement fait oublier ce petit relâchement avec une domination totale lors de la 4e manche.

L’équipe équilibrée qu’est le Rouge et Or a toutefois été menée par «la Machine», Marie-Christine Mondor, comme l’a répété à plusieurs occasions l’animateur maison.  L’attaquante de six pieds a dominé tout au long de la partie grâce à sa grande force de frappe.  

Les deux équipes du Rouge et Or seront de retour au Peps le 29 janvier prochain alors qu’ils recevront la visite des Carabins de l’Université de Montréal.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 651