Le Rouge et Or occupe actuellement le deuxième rang du classement du football universitaire québécois. La défaite subie contre les Carabins de l’Université de Montréal en lever de rideau de la saison régulière pourrait faire mal encore longtemps. Mais quelles sont les autres équipes à surveiller cette année dans le circuit?

1- Carabins de l’Université de Montréal (3-0)

Gagnants de la Coupe Dunsmore, remise à la meilleure équipe du Québec, lors des deux dernières années, les Carabins sont en feu depuis le début de la saison. Après trois parties, ils sont l’équipe du Québec à avoir marqué le plus de points (144) et à en avoir accordé le moins (24). Ils devront attendre la visite du Rouge et Or, le 15 octobre prochain, pour avoir leur prochain test.

2- Rouge et Or de l’Université Laval (2-1)

N’eût été la fin catastrophique de son premier match de la saison, le Rouge et Or aurait bien pu occuper la première place du classement. La troupe de l’entraîneur-chef Glen Constantin s’est ensuite imposée contre les Stingers, puis contre le Vert & Or. Ils n’auront aucun problème à poursuivre sur leur lancée en affrontant les Mounties de l’Université Mount Allison samedi.

3- Redmen de l’Université McGill (2-1)

Il s’agit sans doute de la plus belle surprise du football universitaire québécois depuis le début de la saison. Après avoir cumulé une fiche de trois gains contre cinq revers en 2015, voilà que les Redmen sont en position de participer aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2012. Ils devront toutefois lutter avec les Stingers et le Vert & Or pour y parvenir.

4- Vert & Or de l’Université de Sherbrooke (1-2)

Le départ du quart-arrière Jérémi Roch, dont le parcours universitaire a pris fin l’automne dernier, fait mal au Vert & Or en ce début de saison. Son successeur, Alex Jacob-Michaud, doit encore s’adapter au calibre. Les représentants de l’Université de Sherbrooke pourraient rater les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2009.

5- Stingers de l’Université Concordia (1-2)

Menés par leur quart-arrière Trenton Miller, les Stingers de l’Université Concordia lutteront visiblement pour une place donnant accès aux séries éliminatoires jusqu’à leur tout dernier match de la saison régulière. La résistance qu’ils ont offert dans une défaite de 37 à 18 subie aux mains du Rouge et Or, le 10 septembre dernier, le démontre bien.

6- Gaiters de l’Université Bishop (0-3)

Les Gaiters ont marqué un total de 16 points à leurs trois premiers matchs de la saison régulière. Cette faible production explique pourquoi Sherbrooke est la seule équipe québécoise à ne pas avoir remporter de matchs cette saison. Loin d’être parfaite, leur défensive a concédé en moyenne 47 points par rencontre, dont 61 aux puissants Carabins le 9 septembre.