Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 699

L’équipe féminine de rugby du Rouge et Or de l’Université Laval a dû s’avouer vaincue dimanche soir, en finale canadienne à Lethbridge en Alberta. Après tout un parcours éliminatoire, les joueuses de Kévin Rouet se sont inclinées par la marque de 20-10 face à leurs bêtes noires, le Gee-Gees d’Ottawa, qui ont été sacrées championnes en titre.

En collaboration avec François-Gabriel Roberge

La veille, samedi, elles avaient surpris les championnes en titre, les X-Women de StFX, en demi-finale du championnat U Sports, toujours présenté à Lethbridge.

Malgré tout, un grand sentiment de fierté se fait actuellement sentir chez les Lavalloises, qui améliorent tout de même le meilleur résultat de l’histoire du programme sur le campus. Fondée en 2005 sur le campus, l’équipe était montée sur le podium pour la dernière fois en 2011, il y a six ans, après avoir récolté une médaille de bronze au troisième échelon du pays.

« Je suis surtout content pour les filles de cinquième année, à qui on a souvent parlé de la génération de 2011, admet l’entraîneur-chef de l’équipe féminine de rugby, M. Rouet. Elles n’avaient pas accédé au Championnat canadien depuis quatre ans. C’est un bel accomplissement pour nous. »

Le coach ajoute que, même si le résultat est difficile à avaler à l’interne actuellement, ses joueuses ont travaillé très fort pour obtenir la médaille d’argent. « Elles sont désappointées, et c’est normal, sauf que dans quelques jours, lorsque les émotions seront retombées, elles vont réaliser ce qu’elles ont accompli », ajoute-t-il après le match.

Si près du but

Dimanche soir, le Rouge et Or a eu plusieurs occasions, surtout en deuxième demie, mais n’a pas su concrétiser ses chances. Les Gee-Gees en ont profité et se sont montrées plus opportunistes que leurs adversaires.

Les Lavalloises ont également obtenu de solides opportunités en fin de match, dans les dix dernières minutes au tableau, mais chaque fois, la défensive implacable d’Ottawa ne laissait rien passer. C’est finalement un essai de Phillipps à la 78e minute qui est venue sceller l’issue du match.

« Si on avait été loin de la médaille d’or, on aurait apprécié immédiatement l’argent. Mais ça s’est joué sur des détails, le match aurait pu basculer. On aurait mérité de gagner, si on avait marqué sur ces petits détails. Mais on ne l’a pas fait. » -Kévin Rouet

Défaites dix jours avant la finalement par ces mêmes Gee-Gees d’Ottawa en finale du Réseau du sport étudiant québécois (RSEQ), l’équipe féminine de l’Université Laval s’est toutefois montrée plus engagée hier soir, en fournissant une compétition beaucoup plus féroce.

« On méritait de perdre à Ottawa la semaine dernière. Mais en finissant le match aujourd’hui, je me suis dit qu’on était passé à côté d’une occasion », illustre en ce sens l’entraîneur-chef, qui se dit toutefois extrêmement fier de la performance de ses joueuses.

Plus de visibilité pour le programme R & O

Au-delà du résultat un peu décevant, l’entraîneur s’est dit surtout heureux et comblé, après la rencontre hier, de la visibilité qu’a obtenue parle programme Rouge et Or de par l’action et le brio de ses étudiant(e)s-athlètes lors de cette semaine de championnat universitaire ».

« Ça faisait un moment qu’on n’était pas allé aux nationaux, et les filles en ont profité pour se faire voir, poursuit-il. Oui, on a déjà des joueuses comme Justine (Pelletier) et Fabiola (Forteza) qui sont déjà dans la mire de Rugby Canada, mais on a aussi plein d’autres filles qui méritent pleinement qu’on leur porte attention. »

Signe de l’excellente saison du Rouge et Or, quelques joueuses ont été honorées par les différentes instances sportives. À l’échelle provinciale, Laurie Houle, Maude Laliberté et Justine Pelletier se sont retrouvées sur la première équipe d’étoiles, alors que Marie Thibault, Mariane Guilbault, Anissa Nour, Rosalie Lepage-Tremblay et Frédérique Ferland ont été nommées sur la deuxième. Justine Pelletier et Maude Laliberté n’étaient pas en reste puisqu’elles ont également été honorées par le U Sports, qui les a placées respectivement sur la première et la deuxième équipe d’étoiles au pays.


Statistiques

Pointeuses du Rouge et Or

Maude Laliberté : 5 pts (1 essai)

Anne-Charlotte Beaulieu : 5 pts (1 pénalité, 1 converti)

Joueuse du match du Rouge et Or

Maude Laliberté

Pointage 1ère 2e Total
Rouge et Or 3 7 10
Ottawa 10 10 20

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/impactcampus.ca/wp-content/plugins/adrotate-pro/adrotate-output.php on line 660