Les hommes ont débuté l’affrontement avec aplomb en marquant dans la première minute, gracieuseté de Gabriel Moreau. Les Lavallois ont martelé la défensive des Stingers, mais le gardien Khalid Ismail a effectué plusieurs arrêts spectaculaires pour garder son équipe dans le match.

Tôt en deuxième demie, Gabriel Moreau a relancé l’assaut en s’échappant, mais n’a pu déjouer le gardien qui s’est étendu de tout son long pour freiner l’attaquant. À la 48e minute, Byombe Augustin Mangaiko a attiré la défense sur la gauche avant de lancer, le retour a été récupéré par Samuel Georget qui n’a eu qu’à pousser le ballon dans un filet ouvert.

À la 60e minute, Gabriel Moreau a redirigé un tir de la tête, mais directement dans les mains du gardien. Moreau s’est repris deux minutes plus tard en poussant la passe de Samuel Georget dans les cordes. Une des rares chances des Stingers est survenue à la 68e minute alors que Gonzalo Paredes s’est faufilé entre deux défenseur avant de décocher un puissant tir que Vincent Cournoyer, vif, a arrêté en se jetant sur le côté. «Nous avons le meilleur gardien de la ligue», a simplement indiqué Samir Ghrib, l’entraîneur-chef du Rouge et Or.

Le dernier but des locaux a été inscrit d’un coup de maître de Samir El Akkati qui a lobé le défenseur avant de bifurquer à droite, de feinter et de frapper pour clouer le cercueil de la défensive des Stingers, mystifiée par la rapidité d’exécution de l’offensive lavalloise. «Je suis content de l’état d’esprit [qui règne dans l’équipe]. Les vétérans font du bon travail, nous avons dominé», a indiqué Ghrib en rappelant les nombreuses chances ratées par son offensive.

L’entraîneur souligne aussi qu’il a instauré deux systèmes de jeux (3-5-2 et 4-4-2) afin de palier au «manque de défenseurs» de sa formation. «Les gars s’adaptent bien, ça démontre la richesse de l’équipe.» Ghrib a souligné le bon travail de Nafi Dicko-Raynauld, un défenseur originaire de Gatineau. «Cet automne il était souvent blessé, mais il est vraiment solide. On voit son potentiel, il deviendra probablement l’un des meilleurs de la ligue», a-t-il anticipé.

Un scénario moins reluisant pour les dames
Les lavalloises ont perdu un deuxième match cette saison lors d’une rencontre qu’elles ont dominé 19 à 5 au chapitre des tirs au but. «C’est dommage parce que Concordia n’est pas une puissance. Elles ont été opportunistes, le premier but était un tir parfait dans le haut du filet, avec une courbe involontaire», a illustré Helder Duarte, l’entraîneur-chef de l’équipe de l’Université Laval.

Le scénario de la semaine précédente s’est reproduit contre les Stingers. Le Rouge et Or a ouvert la marque à la 26e minute à la suite d’un but de Nydia Morin-Rivest. Leurs adversaires ont répliqué la minute d’après et ont récidivé en fin de demie pour prendre les devants 2 à 1.

Les Lavalloises ont poursuivi leurs offensives en seconde demie et Annabelle Côté a nivellé la marque. Concordia a répliqué d’une attaque rapide du côté gauche qui a endormi la défensive du Rouge et Or. «Nous n’avons pas été chanceux. Le positif, par contre, c’est que nous avons beaucoup de recrues qui font super bien. Nous avons un bon mélange recrues-vétérans», a insisté Duarte.

Les deux équipes du Rouge et Or renoueront avec l’action le 30 janvier prochain dès 13h contre les Citadins de l’UQAM au Stade Leclerc. Samir Ghrib anticipe un gros match, alors que les dames tenteront de remporter leur premier affrontement de la saison.