Les deux équipes de soccer du Rouge et Or voguent en direction opposée ces jours-ci. Après un départ à tout casser, les filles ont subi trois revers consécutifs, tandis que les gars se sont tranquillement hissés à un point du premier rang dans le RSEQ suite à un début de saison tranquille.

Les hommes de Samir Ghrib sont en reconstruction cette année, mais à en juger par leurs résultats en deuxième moitié de saison, difficile à croire. Après avoir vaincu les puissants Carabins de l’Université de Montréal 1-0, vendredi soir au PEPS, le Rouge et Or a obtenu un verdict nul à Sherbrooke face au Vert et Or, dimanche. « C’est dommage qu’on ait eu un mauvais début de saison, mais on progresse et on semble avoir trouvé notre rythme », confie l’entraîneur-chef de la formation.

L’attaquant Patrice Dion est en grande partie responsable des succès de son équipe. C’est lui qui a donné la victoire aux siens vendredi, ce qui le place au deuxième rang des meilleurs marqueurs au Québec avec cinq buts et deux passes en dix matchs.

Avec seulement deux rencontres à faire au calendrier régulier, le Rouge et Or est en bonne position en vue des séries éliminatoires. L’équipe est présentement troisième au classement, un point derrière Montréal et l’UQAM, mais ceux-ci s’affrontent au dernier match de la saison. « On tient notre sort entre nos mains, affirme Ghrib. Tous les matchs sont importants à partir d’ici, et il faudra éviter de tomber dans l’excès de confiance ». Les Lavallois seront en action vendredi face à Concordia et dimanche face à McGill, les deux fois sur le terrain 6 du PEPS.

Les filles devront se ressaisir

L’équipe féminine du Rouge et Or a quant à elle perdu la première place au profit des Carabins vendredi soir. Un but à la 86e minute de jeu a permis à l’équipe visiteuse de se sauver avec une victoire de 2-1, et les Lavalloises n’ont pas été en mesure de s’en remettre à temps pour leur duel de dimanche face au Vert et Or de Sherbrooke. Elles l’ont échappé 2-0 celui-là.

La troupe de Helder Duarte était pourtant tout feu tout flamme en première moitié de saison, marquant 30 buts en 7 rencontres, un sommet au pays. « En deuxième moitié de saison, ça ne va pas bien du tout, s’inquiète l’entraîneur-chef. Des défaites, très peu de buts de marqués, il va falloir qu’on trouve des solutions, parce que c’est certain que les équipes nous attendent de pied ferme maintenant alors que ce n’était pas le cas au début de la saison. »

Avec les deux défaites de la fin de semaine, Laval a presque assurément perdu la chance d’accueillir la finale provinciale. « C’est le match contre Trois-Rivières qui nous fait mal en bout de ligne. On échappe un match contre la dernière équipe de la conférence, une des équipes qui est dans les moins bonnes au Canada, déplore Duarte. On est arrivé là avec un surplus de confiance, on perd 1-0, et ça va nous coûter le championnat probablement. »

Tout n’est pas joué cependant pour le Rouge et Or qui est présentement troisième au classement. Après avoir affronté Concordia et McGill la fin de semaine prochaine, au PEPS, les filles auront l’occasion de venger leurs défaites de la semaine face aux Carabins et au Vert Or, qui sont en première et deuxième place respectivement.