Un an après avoir vécu une semaine à oublier à Québec, Eugenie Bouchard sera de retour au PEPS, à l’occasion de la 25e édition de la Coupe Banque Nationale. Le tournoi se déroulera du 9 au 17 septembre prochain.

L’année dernière, alors qu’elle était la première favorite du tournoi, après trois ans d’absence, son aventure a vite tourné en cauchemar. Une controverse avec l’hôtel où elle logeait et une défaite rapide au deuxième tour avait fait couler beaucoup d’encre. Elle avait d’ailleurs quitté en coup de vent sans répondre aux questions des journalistes après sa défaite aux mains de la Russe Alla Kudryavtseva.

L’ancienne numéro cinq mondiale en 2014 participera donc au tournoi de Québec pour la cinquième fois de sa carrière après ses présences en 2011, 2012, 2013 et 2016. Elle est toujours en quête d’un premier titre dans la capitale, malgré une présence en demi-finale en 2013.

« Je suis heureuse de retourner à Québec pour la Coupe Banque Nationale, surtout que ce sera ma seule occasion de jouer au Québec en 2017. J’adore évoluer devant mes partisans, car ils m’offrent toujours beaucoup de soutien. Cette année, j’espère aller jusqu’au bout afin de leur donner de bonnes raisons de se réjouir », a dit la Québécoise dans un communiqué de Tennis Canada

10 joueuses du top 100 à Québec

Toutefois, pour l’emporter cette année, elle devra faire face à un tableau assez relevé. Pas moins de 10 joueuses du top 100 se sont inscrites avant l’heure limite. Jusqu’à deux joueuses ayant terminé l’année dernière dans les vingt premières pourraient également s’ajouter d’ici le 8 septembre.

La joueuse la mieux classée ayant confirmé sa présence au tournoi est la Tchèque Lucie Safarova. En 2013, l’athlète de 30 ans a éliminé la Québécoise avant d’aller chercher le titre le lendemain. Depuis sa victoire, elle a atteint le 5e rang mondial en simple en 2015 après avoir participé à la finale de Roland-Garros. Elle occupe présentement le 41e rang mondial et a remporté trois des quatre derniers Grands Chelems en double.

La gagnante de l’édition 2016 de la Coupe Banque Nationale, Océane Dodin, sera également de retour. Celle qui a surpris la planète tennis en 2016 en remportant son premier titre en carrière à Québec a réussi à s’établir au cours des derniers mois comme une membre à part entière du top 100 mondial.

Timea Babos (42e), Tatjana Maria (62e), Varvara Lepchenko (70e), Heather Watson (75e), Jennifer Brady (80e), Camila Giorgi (83e) et Viktorija Golubic (100e) sont les autres joueuses présentement classées dans les 100 premières au monde qui seront à surveiller en septembre prochain.

Le 73e rang actuel d’Eugenie Bouchard devrait être suffisant pour lui permettre d’être l’une des huit favorites du tableau principal, ce qui lui permettrait d’éviter les sept autres plus gros noms avant les quarts de finale.

Pas moins de 15 des 21 joueuses dont la présence a été confirmée en conférence de presse mercredi midi sont de retour à Québec après avoir participé à la Coupe Banque Nationale au cours des dernières années.

Abanda aussi du tableau principal

« Genie » ne sera pas la seule Québécoise dans le tableau principal de la Coupe Banque Nationale. Pour la première fois de sa carrière, Françoise Abanda est entrée dans le tableau principal par la grande porte, sans avoir besoin d’un laissez-passer des organisateurs. Elle sera à sa quatrième participation au grand tableau.

La Québécoise connaît actuellement ses meilleurs moments en carrière sur le circuit de la WTA. Classée 131e au monde, elle vient tout juste de se qualifier pour les tableaux principaux de Roland-Garros et Wimbledon où elle a remporté ses deux premières en Grand Chelem.

De futures vedettes en action

Pour cette 25e édition, le tournoi de Québec s’est donné comme slogan « Là où tout a commencé », en référence, entre autres, au premier match professionnel de Serena Williams et aux premiers titres en carrière de jeunes joueuses comme Maria Sharapova (2003) et Océane Dodin (2016).

Cette année, ce sont deux futures vedettes de 17 ans qui tenteront de se dévoiler au monde entier sur le court central du PEPS. L’Américaine Kayla Day (129e), ancienne première mondiale chez les juniors et championne en titre du US Open junior et la Canadienne Bianca Vanessa Andreescu (167e), finaliste du dernier Challenger de Saguenay, fouleront les courts de la Capitale le mois prochain. Cette dernière devra toutefois obtenir un des deux laissez-passer accordés par Tennis Canada pour participer au tableau principal. Dans le cas contraire, elle participera aux qualifications.