Photo : Josée Normandeau

Dimanche après midi, le Rouge et Or de l’Université Laval a reçu avec aplomb les Gaiters de Bishop’s et l’a emporté par la marque de 57-7 pour le dernier match de la saison régulière devant ses partisans.

Mathieu Turgeon

Depuis le début de l’année, la troupe de Glen Cons t ant i n nous avait habitué à de lents premiers quarts. La semaine 8 a toutefois fait exception.

Avec seulement cinq minutes de jouées, Tristan Grenon a re­joint Félix Faubert-Lussier sur 11 verges. En remplacement du porteur de ballon Pascal Lo­chard, il incombait entre autres à Guillaume Bourassa, Maxime Boutin et Christophe Normand de faire fonctionner le jeu au sol. Les trois joueurs ont ré­pondu à l’appel des entraîneurs en récoltant plus de cent verges chacun pour établir un record avec 385 verges au sol.

Le touché suivant est venu des jambes de Bourassa pour doubler l’avance du Rouge et Or. Avant la fin du premier quart, Boris Bédé a ajouté un placement et le quart réser­viste Alexandre Leduc a couru sur deux verges pour amener le pointage à 24-0 après seule­ment quinze minutes.

Le plaisir s’est poursuivi au deuxième quart quand Grenon a rejoint Matthew Norzil sur 67 verges avec une passe parfaite pour le majeur. Le rapide rece­veur en a même profité pour saluer la foule au passage. Guil­laume Bourassa a continué la domination du jeu au sol avec son deuxième touché du match et Christophe Normand a suivi trois minutes plus tard pour faire 47-0 en faveur du Rouge et Or qui jouait sa dernière partie locale devant 14 000 personnes. «Il y avait des bons trous pour courir. Il faut donner crédit à la ligne offensive», a déclaré Guil­laume Bourassa qui a terminé la rencontre avec 122 verges au sol.

La rencontre était déjà dans la poche, quand Glen Constantin a retiré Tristan Grenon au profit du quart-arrière réserviste Alex Skinner. À force d’essayer, les Gaiters ont finalement inscrit un touché en début de troi­sième quart sur une course d’une verge de Ryon McCalla. Skinner, qui n’a pas souvent l’occasion de jouer longtemps et de décocher des passes, n’a pas failli à la tâche en marquant son premier majeur à domi­cile sur une faufilade du quart. «C’est excitant de jouer autant. C’est pour ça qu’on s’entraîne toute la semaine. C’est le fun d’avoir l’opportunité de faire des passes», a ajouté le rem­plaçant de Grenon. Les derniers points du match sont venus de la jambe du botteur du Rouge et Or Boris Bédé avec un place­ment de 24 verges.

Le Rouge et Or en a surpris plus d’un en dominant autant avec l’attaque au sol: «On a couru parce qu’on avait le vent dans le visage. Ça a bien fonc­tionné et on est restés avec ça parce que ça marchait», a ex­pliqué le coordonnateur à l’at­taque, Justin Éthier.

Avant-goût du premier match éliminatoire

Le match de dimanche était probablement un avant-goût de la première rencontre des séries, puisque si la tendance se maintient, les Gaiters seront les visiteurs au Stade Telus de l’Université Laval le 3 novembre prochain pour la demi-finale de la division Québec.

Avant cela, le Rouge et Or sera de passage à Concordia samedi pour la dernière rencontre du calendrier régulier. Cette se­maine, les Stingers ont subi un lourd revers de 48-21 contre le Vert et Or de Sherbrooke.