Les travaux du Super PEPS vont rondement. Le volet B est en voie d’être complété, lequel inclut le stade TELUS-Université Laval inauguré 17 janvier 2012, et le volet A, soit l’agrandissement et le réaménagement du PEPS, devrait être livré au printemps 2013.

Hubert Gaudreau

Lancés le 2 août 2010, les travaux du Super PEPS gardent le cap vers le respect de l’échéan- cier, a assuré Gilles d’Amboise, directeur du Pavillon de l’éducation physique et du sport ( PEPS ), en marge d’une conférence de presse du Rouge et Or football à la fin août. « Nous sommes dans l’échéancier, dans le budget et dans la qualité».

Les derniers ajustements ont été apportés au stade TELUS-Université Laval au courant de l’été. L’entrée principale des spectateurs au stade extérieur est complètement repensée, et la façade du stade intérieure est enfin terminée. «Les gens qui viendront nous voir, s’exclameront avec des grands wow», s’est félicité M. D’Amboise.

La galerie de presse et les loges corporatives sont également complétées. D’ailleurs, toutes les conférences de presse du Rouge et Or seront désormais présentées dans les nouvelles installations, le temps d’en finir avec le volet A. En tout, 170 travailleurs s’activent sur le chantier quotidiennement, et ce jusqu’à la livraison des infrastructures prévue au printemps 2013.

Volet A

Le volet A est le plus impo- sant des deux chantiers. Il monopolise 59 des 85 mil- lions de dollars nécessaires à l’agrandissement du PEPS. Il inclut notamment un bassin de natation aux dimensions olympiques ( 50 mètres x 25, d’une profondeur uniforme de 3m et dix corridors de compétition) doté de gradins d’une capacité de 1 600 sièges, et un amphithéâtre gymnase pouvant recevoir 3 500 spectateurs. Ce dernier sera principalement utilisé par les équipes de basketball, de volleyball et de badminton du programme Rouge et Or.

L’Université Laval a le plein contrôle sur son chantier même si elle n’a rien déboursé pour ses installations, les trois paliers de gouvernement ayant financé entièrement le projet. La Ville de Québec a allongé 10 millions, alors que les gouvernements provincial et fédéral ont dépensé 37,5 millions de $ chacun.

Le stade TELUS-Université Laval, à lui seul, a couté 25 millions de $. Comme le veut la tradition au PEPS, il est ouvert au public. Le taux d’occupation par le Rouge et Or est de 30%, les 70% restants allant à la population de Québec. Il faut toutefois réserver tôt, le taux d’occupation du stade oscillant autour de 90% et plus depuis son ouverture.