Ils en avaient déçu plus d’un en annulant leur spectacle cet automne, mais cette fois, Random Recipe débarque à Québec en format 4+1 le 31 janvier et ils promettent de se faire pardonner, oh que oui!

Le quatuor montréalais sera accompagné d’un nouveau joueur, Florent Legault, « en fait, pas si nouveau, il a fait notre premier spectacle à vie avec nous ». Pourquoi, après six ans à quatre, passer à cinq? « Notre nouveau disque, Kill the Hook, est plus complexe musicalement parlant. Ça nous tentait pas que les gens disent, “ah, le disque est meilleur que le spectacle” », explique Frannie, une des deux chanteuses du groupe.

Choisir le nouveau joueur n’a pas été facile, car les quatre musiciens avouent avoir de fortes personnalités et une chimie entre eux plutôt unique. Élire le frère de Vincent, claviériste et guitariste de Random Recipe, s’est fait presque naturellement. « Il connaissait notre projet, il nous connaissait », dit Frannie.

Québec entre dans le top 3 des places préférées du groupe. « En plus, on a juste fait le spectacle de Kill the Hook quatre ou cinq fois depuis le lancement, ce qui fait qu’on a vraiment hâte d’être sur la scène », lance Liu-Kong, qu’on a pu voir dans Le chant de Sainte-Carmen de la main, à la Salle Albert-Rousseau, plus tôt en janvier.

Juste avant d’arriver au Cercle, le groupe se produira à New York sur la scène du Pianos. À la recherche d’un nouveau marché, d’un nouveau défi, le groupe est prêt à toute éventualité : une salle avec quatre spectateurs, comme à un sold-out. « Pour nous, jouer de la musique, c’est l’fun. C’est ce qui nous anime. Alors qu’on soit dans une étable ou au Festival d’été, on trouve du défi, de la stimulation, bref, du bonheur », assure Frannie.

Le bonheur n’a pas été facile à trouver pour le deuxième album. « C’est sûr qu’après le high vécu avec Fold it! Mold it!, la tournée, le succès, peu importe ce que ça veut dire, il y a eu un down. Les autres projets [collabo, nouveaux bands, théâtre] ont réussi à nous donner du recul, à nous faire débloquer musicalement et (re) trouver le goût de jouer ensemble, de triper », expliquent ensemble Liu-Kong et Frannie, complétant les phrases de l’un l’autre. « Ça nous a permis de revenir à Random Recipe pour les bonnes raisons », conclut Frannie.

Vous voulez les voir : Le Cercle, le 31 janvier.

 

Q & R en rafales :

IC : On vous cuisine quoi pour vous charmer?
RR : Un cipâte ou du pâté chinois. Pas de resto, on fait juste ça, manger au resto!

IC : Votre collabo préférée?
RR : C’est Pierre! (si intime qu’ils ne disent jamais Lapointe durant la demi-heure de l’entrevue) On s’est rencontrés par le biais d’un projet de disque pour soutenir Haïti en 2010. Pierre est arrivé avec la chanson La sexualité. On ne trouvait pas ça très approprié… alors on a fait autre chose avec lui finalement. Après ça, on s’est vu pour plein de collabos, il est devenu notre ami. Pour Punkt, Pierre nous a demandé de faire pour de vrai La sexualité avec lui et on est allé enregistrer un démo. On a fait une take et on est parti, pensant qu’il allait faire une version officielle. Ben non!

IC : Vous considérez-vous comme un band gai/lesbien?
RR : Non, on n’a pas envie de cette étiquette. On ne se cache pas de nos orientations sexuelles, mais ça n’a absolument rien à voir avec notre musique.