Les formations féminine et masculine du club d’athlétisme lavallois ont tous deux remporté la bannière provinciale la fin de semaine dernière au PEPS, du jamais vu. Si la victoire était attendue du côté des hommes, celle des femmes a constitué une quelconque surprise.  

D’un côté comme de l’autre, le pointage aura été serré jusqu’à la fin. L’équipe masculine a remporté le titre avec 148 points contre 126 pour le Vert et Or de Sherbrooke, leur plus proche poursuivant, alors que l’équipe féminine a devancé les Estriens 142 à 135.

« Ç’a été difficile! On l’a eu dans l’adversité, mais c’est d’autant plus satisfaisant dans ces circonstances-là. La lutte a été chaude toute la saison avec Sherbrooke », a indiqué l’entraîneur-chef du Rouge et Or, Félix-Antoine Lapointe. « Je suis très fier de toute l’équipe. On avait ça en tête depuis plusieurs mois, mais on savait que ça allait être difficile. On a réussi à le concrétiser, donc c’est super », a ajouté l’entraîneur de l’année dans le RSEQ.

« On a eu une avance de 10 points pas mal toute la compétition, mais une avance de 10 points, ça fond vite », a expliqué Charles Philibert-Thiboutot, athlète par excellence de la compétition et athlète de l’année au Québec. « On ne pouvait pas se permettre d’en échapper une, et on a fait un bon travail pour rester focus. » Philibert-Thiboutot a d’ailleurs remporté les épreuves de 1 000 mètres, de 1 500 mètres, en plus du relais 4 x 800 (Vincent Duguay, Nicolas Morin et Benjamin Raymond complétaient l’équipe). Il a également pris la deuxième place d’un triplé lavallois au 3 000 mètres en compagnie d’Antoine Thibault (1er) et de Jean-Daniel Labranche (3e).

Parmi les autres médaillés de la journée, notons les deux podiums de Gabriel El Hanbli (2e au relais 4 x 400 mètres et 3e au 300 mètres), la médaille d’argent de Philippe Jean au lancer du marteau, de même que la médaille de bronze d’Alexandro Allison Abaunza au 60 mètres haies.

 

Les filles ont quant à elle été menées par Laurence Côté, l’athlète par excellence de la compétition, et Marie-Colombe St-Pierre, recrue et athlète de l’année au Québec. Cette dernière a remporté l’or au 300 mètres avant de voir Côté s’imposer au 1 000 mètres. Les deux ont couronné leurs belles performances individuelles avec une victoire au relais 4 x 400 mètres en compagnie de Jessie Thibeault et d’Andréanne Frigon. La dernière compétition de la fin de semaine aura finalement permis au Rouge et Or de se sauver avec la bannière de championnes pour la première fois depuis 1993-1994.

D’autres athlètes se sont évidemment démarquées : Marguerite Plante-Dubé (1re au 3 000 m, 2e au 1 000 m), Anne-Marie Gauthier (2e au 3 000 m), Marie-Hélène Lavallée-Bourget (2e au 60 mètres haies), Carla Léon-Martineau (2e au saut en hauteur), Jessie Thibeault (3e au saut en hauteur), Rose Allard-Dumas (1re au lancer du marteau) et Sophie Desjardins (3e au lancer du marteau).

Plus d’une vingtaine d’athlètes ayant satisfait les standards de Sport interuniversitaire canadien (SIC) représenteront le Rouge et Or au championnat national, soit la plus grande délégation lavalloise de l’histoire en athlétisme. Ce championnat se tiendra à l’Université de l’Alberta du 6 au 8 mars prochain.