Perdante à l’issue du premier match, la formation masculine de volleyball du Rouge et Or a surpris les Dinos de l’Université de Calgary dans le match revanche du 25e Chalenge SSQ, les défaisant en trois manches, samedi soir.

Après une défaite en cinq manches vendredi, les Lavallois ont montré leur savoir-faire, ne laissant aucune chance aux Dinos. Ardemment disputées par les deux équipes, les trois sets se sont terminés par la marque de 31-29, 25-21 et 25-22.

« On est somme toute très content de la performance de l’équipe. C’était un weekend de volleyball de calibre supérieur à la semaine dernière contre Toronto. Calgary a un style plus physique, les joueurs sont plus grands. Le chalenge était plus important. On l’a d’ailleurs vu dans le premier match, vendredi soir, en s’inclinant 3-2. Samedi, on a volé le premier set à l’arraché 31-29. On a démontré du caractère », souligne l’entraîneur-chef Pascal Clément, ravi de la performance de ses protégés.

Pour le Rouge et Or, il s’agissait de la première victoire contre une formation de l’Ouest depuis le championnat national de 2013.

« Gagner contre Calgary, ça libère l’esprit, lance Clément. Cette victoire est un soulagement. Quand tu changes des choses majeures dans le style de jeu, tu joues avec la confiance individuelle. Donc, le résultat concret de gagner comme ça, c’est certain que ça vient jouer sur la confiance des joueurs. Ça nous donne des munitions, nous prouve qu’on n’est pas dans le champ gauche. »

Bien qu’il soit encore tôt, l’entraîneur-chef de l’équipe de volleyball masculin croit que ça augure bien pour la saison qui s’en vient.

La préparation en vue du début de la saison se poursuivra mercredi. Le Rouge et Or disputera quelques rencontres en sol américain, face aux universités George Mason et St. Francis, deux formations de première division dans la NCAA.

La troupe de Pascal Clément lancera ensuite sa campagne 2016-2017 à Montréal lors de rencontres interconférences contre les Maritimes. Les Carabins de Montréal seront les adversaires des rouges lors de l’ouverture de la saison à domicile le 4 novembre à compter de 19 h 30.

Manque de ressources

Le weekend a été plus difficile pour les femmes qui ont perdu leurs deux rencontres, respectivement en cinq et en quatre manches.

Malgré un excellent départ vendredi, la troupe d’Olivier Caron n’a pas su compléter le travail. Le scénario a semblé se répéter samedi soir alors que Laval a remporté le premier set par la marque de 25-20. L’étincelle qui semblait animer les Lavalloises s’est toutefois éteinte en troisième manche.

C’est d’ailleurs ce qui désole l’entraîneur-chef, Olivier Caron. Pour lui, sa formation a manqué de constance entre les sets.

L’équipe féminine lancera sa saison régulière le 23 octobre à McGill. Elle sera de retour au PEPS le 28 octobre dès 19 h, alors que les Citadins de l’UQAM seront en visite à l’Amphithéâtre Desjardins-Université Laval pour le tout premier match local de la campagne.