L’Oktoberfest de l’Université Laval, qui était organisé pour la première fois par le Bureau voyage le Transit, n’a pas dépassé le cap des 2 700 personnes de l’année précédente, ralenti par le mauvais temps à sa quatrième présentation jeudi dernier.

Jérémie Thibodeau

L’association visait 3 000 personnes, c’était égale­ment le nombre maximum de personnes qu’il pouvait ac­cueillir. Malheureusement, la température assez froide, en a dissuadé plus d’un. C’est plutôt 2 500 personnes qui étaient au rendez-vous, un peu moins qu’espéré.

Situé au Grand Axe pour une quatrième édition consé­cutive, l’évènement a déçu certains fêtards rencontrés sur place par Impact Campus. Le commentaire le plus sou­vent rapporté, était dû au fait qu’il y avait seulement trois bars pour les 2 500 amateurs de bières. Certains fêtards ont dû attendre 35 minutes avant de remplir le fameux bock sou­venir d’un litre.

L’organisation a reconnu ses lacunes et prévoit corriger le tir. «Pour la prochaine édition, nous apporterons quelques modifications : augmenterons le nombre de bars, grossirons la superficie du site et ajoute­rons des barbecues» rassure Mathieu Labrèche, coordon­nateur pour le Bureau voyage Le Transit.

Selon les chiffres fournis par le Bureau voyage Le Transit, 4 000 litres de bière et 900 hot-dogs auraient été vendus. Une quantité plus importante que prévu puisque les barbecues ne fournissaient plus à un cer­tain moment.

L’évènement sera de retour l’an prochain.