Présentée au Théâtre Périscope, la pièce Attentat renverse toutes les conventions et les défectuosités de la société sur son passage. À grands coups de vers et figures de style, les comédiens traitent du monde actuel sur un ton dénonciateur et revendicateur.

« Nous avons soif. Soif de flots de lumière, d’immensités humides, de poésie mouillée. Soif d’amitiés profondes et de baisers furieux. » Ces quelques vers d’Évelyne de la Chenelière illustrent bien l’esprit de la pièce : un besoin de se libérer, de détruire la désillusion.

Dans la pièce des sœurs Gabrielle et Véronique Côté se côtoient poésie, théâtre et musique. Les comédiens Alex Bergeron, Gabrielle Côté, Véronique Côté, Catherine-Amélie Côté, Guillaume Perreault et Alexandrine Warren s’échangent la réplique en se lançant furieusement les vers d’une trentaine d’écrivains ou poètes.

Sur scène, plusieurs objets incongrus, comme des bûches, des raquettes, des sacs de farine avec lesquels les comédiens créent des décors, de la terre, des bois de cerfs et bien d’autres, procurant au spectacle une ambiance éclatée.

L’éclairagiste-accessoiriste Martin Sirois ainsi que la chanteuse et DJ Mikalle Bielinski sont d’ailleurs présents sur les planches du théâtre avec les acteurs. Avec une voix particulièrement douce et un incroyable contrôle des notes aiguës, la chanteuse crée une atmosphère unique qui enveloppe les paroles des comédiens.

Créée en 2014, Attentat ne présente pas concrètement une histoire. L’accent est mis sur les textes, les tensions, les images, l’ambiance. On ne peut que reconnaître l’incroyable travail des comédiens pour la maîtrise des poèmes débités souvent sous forme de longs monologues bien sentis et délurés tirés de plus de 30 recueils de poèmes.

Produite par le Théâtre [mo] et le Théâtre du Fol Espoir, la pièce s’ancre dans un propos engagé et une vision contemporaine de la société. Critiquant racisme, homophobie, politiciens et politique, mauvais journalisme, inactivité des citoyens, surconsommation, désintérêt, et bien plus encore, la représentation est un véritable cri de révolte, un spectacle actuel qui stimule et émeut.

Éclater le quatrième mur

La relation entre le public et les comédiens est particulière par le fait que le quatrième mur théâtral est brisé à de maintes reprises. Le mur imaginaire, séparant la scène et le public, est traversé de manière parfois abrupte par les comédiens. Les spectateurs se retrouvent parfois au milieu d’une scène. Cet aspect étonne l’audience au début de la représentation et ajoute une certaine complicité avec les acteurs.

Il est également étonnant que les comédiens invitent le public à participer à certains moments au cours de la pièce. D’ailleurs, certains spectateurs sont de connivence avec les comédiens et interviennent de manière inattendue, mais toujours poétique pendant le spectacle.

La pièce Attentat est présentée jusqu’au 4 février au Théâtre Périscope avant de prendre la route pour d’autres représentations à Rimouski, puis à Montréal.