Par Gabriel Tremblay, directeur général

Tunnel Cachemire

Matante Lainage,
c’était comme ça qu’on l’appelait
mes soeurs du moins
de leurs souvenirs
elles ne l’ont
jamais vue
porter deux fois
le même tricot
Maman nous racontait même
va savoir si c’est vrai
qu’elle avait creusé
un walk-in souterrain
qui traversait le village
de bord en bord

Longue histoire courte (pointe)
Matante Lainage
dans une autre vie
fut une couturière
de renommée régionale
Les fashion victims
des quatre coins de la Mauricie
s’arrachaient ses créations
tandis que les traîneux de bottines
devaient prendre rendez-vous
des mois à l’avance
pour réparer leurs bas de pantalons

Si Batiscan
sonne pas mal moins
glamour
que Milan
ou Londres
Tatie n’avait rien
mais rien
à envier
aux célèbres designer
du Vieux Continent

Sans ses 16 frères et soeurs
je suis persuadé
qu’elle aurait pu devenir
une pionnière de la mode
Vivienne Westwood
Coco Chanel

Lorsque mes frangines
se faisaient garder
son atelier
au grenier
était un lieu culte
sanctuaire cadenassé
la chambre des secrets
inondée en mérinos
parfois
elle s’y enfermait
pendant des journées
des nuits
entières
sans vitamine D

à se demander
si elle ne sacrifiait pas
moutons
alpagas

J’ignore
si la légende
de Matante Lainage
est romancée
inventée
de toute pièce
elle aura
le mérite
de me donner le sourire
quand j’essaye
sans sacrer
de réparer
mes bas troués

Crédits photo : Henry Clarke