Ouvert depuis tout juste un mois, Jaja La Pizz est peut-être un nouvel incontournable en matière de pizza à Québec. Ses recettes élaborées présentées de façon simple, accessible et sympathique ont vraiment tout pour plaire. Y’a pas à dire, le nouveau venu dans la grande famille du Groupe Resto Plaisirs a tout pour plaire !

Crédit photo: Marie-Claude Savoie

Marie-Claude Savoie

Une fois à l’intérieur du Complexe Jules-Dallaire, l’atmosphère froide du bâtiment n’a rien pour nous réchauffer, nous qui voulions nous débarrasser de cette froide soirée automnale! C’est en serpentant dans ses corridors que nous apercevons, Laura et moi, la petite enseigne rouge « Jaja La Pizz ». Dès lors, le petit local aux couleurs vives nous rappelle l’ambiance d’un bistro français ! Charmant. Le rouge, le jaune, le noir et le blanc ornent les murs et colorent les chaises dépareillées de cette pizzeria urbaine.

Menu en main, le choix et la variété des pizzas, des pâtes et des sandwichs impressionnent. Les recettes sont originales et au goût du jour. En entrée, nous choisissons les boules du chef. Véritables pizzas pochettes gastronomiques, la pâte tendre et les garnitures de fromage et de jambon nous font saliver d’impatience pour notre plat principal! D’ailleurs, choisir notre pizza fut une tâche assez ardue : chacune ouvre l’appétit !

Elles sont présentées sous trois catégories : « québécoise », « française » et « autour du monde ». Nous optons pour l’une des spécialités de la maison avec la « Tout Cochon » d’inspiration québécoise. Sauce tomate, effiloché de porc BBQ, saucisse de porc chipolata, bacon fumé… elle avait tout pour me plaire! Arrivées devant nous, nos grandes pizzas ovales nous font sourire. « Ça a l’air bon… » me dit Laura, fascinée par les trois tranches de bacon toujours frémissantes qui y sont déposées.

Les saveurs sont excellentes! Le petit goût sucré-épicé du porc chipolata, l’effiloché et le salé du bacon se marient parfaitement. Le tout rehaussé par l’une des huiles Jaja : un vrai délice. Par contre, un peu plus de sauce tomate n’aurait pas été de trop sur la croûte tendre et légère de la « Tout Cochon ».