Autobus du RTC

Avec le succès du laisser-passer trimestriel, la CADEUL souhaite toujours

voir apparaître le laisser-passer universel.

Photo: François-Xavier Boulanger-Nadeau

Les étudiants des cégeps Sainte-Foy et François-Xavier-Garneau ont déjà commencé à se prévaloir de cette offre, qui leur permettra d’acquérir leurs passes d’autobus pour la session avec 10% de rabais. Près de 650 étudiants sont inscrits à cette date, mais la porte-parole du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Carole Brousseau, affirme que l’organisation s’attend à 3 000 inscriptions, un chiffre qui devrait être atteint à la rentrée.

À l’Université Laval, 1 400 étudiants sont déjà abonnés au LPT pour l’automne, alors que la majorité des inscriptions se fera à Rendez-vous Laval les 2 et 3 septembre, selon Mme Brousseau. Ce chiffre laisse présager un effectif plus grand qu’à la dernière session, à laquelle 2200 étudiants s’étaient inscrits, soit 6% des utilisateurs potentiels.

Cette popularité croissante donne raison à Simon Bérubé, président de la CADEUL, l’association des étudiants de premier cycle ayant lancé le projet, qui affirme qu’«il faut laisser le temps au projet de se faire connaître. Il faut laisser le temps au bouche-à-oreille de faire
son œuvre.»

La U-Pass encore dans les plans
Malgré l’implantation du LPT, affirme Simon Bérubé, «on parle encore du laissez-passer universel, mais on doit mettre à jour les chiffres, qui datent de 2006-2007. À partir de là, on pourra rappeler tous les partenaires?: forums jeunesses, Université Laval, RTC. Ils savent qu’on s’avance toujours vers ça.»

«Nous sommes ouverts à tout projet de développement», a déclaré la porte-parole du RTC, interrogée à ce sujet. Toutefois, elle tient à rappeler qu’à l’Université de Sherbrooke, régulièrement citée en exemple pour son laissez-passer universel, le financement vient de l’institution d’enseignement. L’Université Laval a toujours, jusqu’à maintenant, refusé de financer un tel projet.

Le LPT consiste à s’engager à l’achat d’un laissez-passer pour chaque mois de la session contre un rabais de 12,5% sur chacun. Les inscriptions en ligne sont terminées pour la session d’automne, mais se poursuivent jusqu’au 15 septembre au dépanneur du pavillon Alphonse-Desjardins.

Un autre transport écolo
La CADEUL tentera aussi, cette session, de publiciser son projet de covoiturage Altereco. «C’est un projet qui a été lancé en septembre 2006, relate Catherine Leblanc, vp aux communication de la Confédération. Cette année, nous voulons le remettre de l’avant. Nous préparons un plan de communication pour le projet.»

Les inscriptions continuent de se faire au www.altereco.ulaval.ca depuis 2006, mais «l’efficacité est difficile à évaluer puisqu’on ne sait pas quelles inscriptions sont encore valides et quels matchs ont fonctionné», selon Mme Leblanc.