Tout le monde perd environ deux centimètres au cours d’une journée. Heureusement, une nuit de sommeil suffit pour les retrouver! Mais saviez-vous que pendant un match, les joueurs de football rapetissent d’environ
1,3 centimètre? La raison: le poids du casque et de l’équipement ajouté aux placages répétés.

Cette «perte de grandeur» provient de l’affaissement des disques intervertébraux. Ces disques servent à absorber les chocs un peu comme des ballons remplis d’eau. Petit problème, l’eau contenue dans l’espace compris entre chacune des vertèbres peut sortir et entrer par un phénomène appelé «osmose». En exerçant une pression constante sur la colonne, l’équipement du joueur de football écrase ces ballons, forçant ainsi l’eau à en sortir… et le joueur à rapetisser.

Mais où va cette eau? Lorsqu’un athlète produit de la sueur, une certaine quantité d’eau est évacuée par évaporation. Cependant, cette eau doit être remplacée. En étant chassée des disques intervertébraux, cette eau peut servir à remplacer celle qui est dissipée par la sudation.

L’affaissement des disques intervertébraux a d’importantes implications pour l’athlète. Les joueurs de football sont plus susceptibles aux douleurs lombaires à cause de l’écrasement de certains nerfs dorsaux. Les cellules comprises dans les disques intervertébraux meurent également de façon prématurée à cause de cette fuite d’eau, leur source de nutriments.

Combien de temps cela peut-il prendre pour que l’athlète retrouve sa grandeur normale? Cette question reste sans réponse… pour le moment!