Les deux formations de soccer intérieur ont terminé leur saison ce dimanche, en remportant les titres de champions provinciaux. Il s’agit d’une première pour les femmes, tandis que les hommes n’avaient pas remporté les grands honneurs depuis la saison 2010.

Raphaël Bergeron-Gosselin
Chef de pupitre sports

Courtoisie: Pierre BonenfantLes protégées de Helder Duarte recevaient les Carabins de Montréal qui ont terminé au second rang lors de la saison régulière. Les locales, de leur côté, ont pris le quatrième rang du classement général. Il s’agissait donc d’un affrontement qu’on ne s’attendait pas vraiment à voir en grande finale.

Après une bonne première demie qui a permis aux joueuses du Rouge et Or de prendre les devants 1 à 0, l’entraîneur en chef tenait à rappeler l’importance de conserver cette avance et de jouer les dernières 45 minutes avec prudence. « Elles ont été un peu trop prudentes en seconde période. Je leur avais demandé de minimiser les risques, mais c’était trop », a-t-il expliqué.

Les joueuses ont tout de même su s’adapter et inscrire deux autres buts. Un à la 63e minute et un à la 77e minute. Mélissande Guy a excellé tout au long de la rencontre en marquant les deux derniers buts, tout en alimentant à la perfection sa coéquipière Léa Chastenay-Joseph, qui a marqué le premier filet. Cette performance lui a sans aucun doute valu le titre de joueuse par excellence de la rencontre.

Poursuivre la domination

La troupe dirigée par Samir Ghrib a également remporté son affrontement contre les Carabins.Les prédictions étaient toutefois plus évidentes, car les deux équipes qui s’affrontaient occupaient le premier et second rang du classement général.

Les partisans n’ont pas eu la chance d’assister à beaucoup de buts, mais ils ont tout de même été récompensés avec une fin de match des plus stressantes.

La première demie a été dominée par les locaux, et plus précisément par le vétéran Julien Priol, qui ont frappé à la porte des buts à plusieurs reprises. La pause de la mi-temps a semblé changer le sens de la rencontre, car ce sont les Montréalais qui dominaient la seconde demie, toutefois sans être en mesure de finaliser leur occasion de marquer.

Au dernier coup de sifflet, le pointage était toujours de 0-0. Les tirs de barrage ont donc été nécessaires pour définir une équipe championne. Serge Dinkota aura finalement fermé les livres en déjouant le gardien au troisième tour des tirs de barrage.

Le départ de plusieurs vétérans n’aura donc pas trop handicapé l’équipe, et l’entraîneur tenait à souligner l’excellent travail de sa formation. « Après le départ de neuf joueurs réguliers à la fin de la saison automnale, je leur lève mon chapeau. Gagner chez soi, c’est magnifique », a avoué Ghrib.

Des efforts bien récompensés

Ces excellents résultats n’auront pas passé inaperçus au sein des dirigeants de la ligue. Un total de 4 joueuses et 6 joueurs du Rouge et Or ont été élus sur les équipes d’étoiles du circuit universitaire québécois suite à la rencontre. Chez les hommes, en plus d’avoir été assigné sur la première équipe d’étoile, Patrice Dion a reçu le titre de joueur par excellence du circuit grâce à ses 7 buts et deux passes en 6 rencontres lors de la saison régulière.